Skip to Content
Infirmières et infirmiers psychiatriques autorisés (IPA)

Au Manitoba, pour exercer en tant qu’infirmière ou infirmier psychiatrique autorisé (IPA), vous devez :

Pour connaître les possibilités de carrière,
consultez la page

Page de carrières en soins infirmiers

Les IPA suivent un programme de soins infirmiers universitaires de quatre ans menant à un diplôme universitaire d’infirmière.

Les IPA constituent le groupe le plus important de professionnels de la santé mentale au Manitoba. Les IPA sont formés pour travailler avec les clients dont les besoins de soins primaires se rapportent à la santé mentale et développementale. Grâce à leur formation et à leur expérience spécifiques, les IPA offrent des soins d’intervention de crise et de traitement au quotidien.

Bien que les IA et les IPA entrent dans leur profession avec un diplôme de premier cycle, le contexte de la pratique est différent en ce qui concerne leur objectif principal. Par exemple, les infirmières auxiliaires autorisées et les infirmières autorisées peuvent considérer la santé mentale comme faisant partie de la santé physique, tandis que les infirmières psychiatriques autorisées peuvent considérer la santé physique comme faisant partie de la santé mentale.

Les IPA travaillent dans divers environnements cliniques et dans des contextes d’équipe, notamment :

  • les hôpitaux et cliniques de soins actifs,
  • les programmes de traitement des enfants et des adolescents,
  • les établissements psychiatriques et gériatriques à long terme,
  • les équipes de crise et la prévention du suicide,
  • les programmes communautaires de santé mentale,
  • les soins à domicile,
  • les établissements correctionnels,
  • les soins palliatifs,
  • les sciences judiciaires,
  • les programmes de thérapie familiale,
  • les programmes de counseling en matière de dépendances et de toxicomanie,
  • les programmes de counseling résidentiels et communautaires,
  • les services sociaux,
  • les services à l’enfance et les centres de jeunesse,
  • les programmes de santé mentale à l’école,
  • la sensibilisation communautaire,
  • les programmes d’éducation et la pratique privée.